Qui suis je ?

SteR Russeil 3
Stephane Russeil
SteF Russeil auteur de pièces de théâtre
SteF Russeil auteur
Stef Russeil 1
SteF Russeil

Suivez-moi sur les Réseaux Sociaux

 Suivez moi sur Facebook        Suivez moi sur Google+       Suivez moi sur Twitter           


"Sans un élément de cruauté à la base de tout spectacle, le théâtre n'est pas possible"
Antonin Artaud


 

Contrairement à Obélix, je ne suis pas tombé dedans quand j'étais petit.

Même si enfant j'adorais aller voir les comédiens de ma petite commune de 600 âmes s’amuser à brûler les planches de la salle des fêtes et apporter du bonheur aux spectateurs, je n’ai vraiment découvert cet art, que bien plus tard.

Tout a vraiment commencé en 1999, à l'aube de la trentaine. Une passion inculquée par celle qui allait devenir ma femme. A ce titre je lui dis : Merci !

Pour la première fois, j'ai pu voir l'endroit... et surtout l'envers du décor.


Je comprenais enfin le sens du côté « cour » et du côté « jardin ». J’ai découvert que le « brigadier » n’avait rien à voir avec un gendarme moustachu et que les planches pouvaient être faites d’une autre matière que le bois et, à peine le pied à l’étrier, j'ai été happé par le rideau rouge.

L’aventure artistique pouvait commencer !

Je me suis donc lancé sous les feux de la rampe, d'abord en tant que comédien pendant une dizaine d'années. Je me souviens de mon premier rôle dans une pièce d’Yvon Taburet « Les parasites sont parmi nous ». 3 répliques en début de pièces lancées depuis la salle. Même pas le droit de fouler les planches pour ce premier essai.

Heureusement, d’autres rôles ont suivi. J’ai pu prendre l’assurance nécessaire pour assumer un rôle principal, 6 ans après mon tout premier petit rôle. C’était dans la pièce « Tout bascule » d’Olivier Lejeune.

En 2010, changement de registre. Je passe de comédien à metteur en scène. J’avais à cœur de relever ce challenge. Et s’en fut un avec la pièce irrésistible de Laurent Baffie « Toc Toc ». Cette pièce est un monstre du théâtre avec tout ce que j’aime : un sujet original, un lieu peu commun pour comédie, des répliques qui fusent et du rire, du rire, du rire.

Dans les années qui ont suivi, j’ai alterné mise en scène et jeu d’acteurs.

Mais pendant tout ce temps, j'avais en moi une envie cachée... celle d'écrire une comédie. Après des années de tergiversation cette première comédie a vu le jour. Elle s’intitule « Promis, juré, crashé » et a été créée en février 2015 par la troupe des ArtScène à laquelle j’appartiens.

J'espère qu'elle sera la première d'une longue liste. Avec cette première tentative je pense avoir trouvé un zest d’originalité (la pièce se déroule dans un avion, entre terre et ciel voire bien plus haut encore) avec une alternance entre répliques et action !!!

Pour en finir avec tout ça, vous trouverez ci-dessous mon CV théâtral...


 

En tant qu'Auteur

2017 : "Sur le fil du rasoir", sketch proposé dans le cadre d'un recueil collectif
organisé par le site du Proscenium > en savoir plus sur ce sketch

2016 : "Ces gens du Show Biz", et Le "Spidatin'gue" > en savoir plus sur ces sketches
Sketch créé en 2016 pour les 40 ans de la troupe des ArtScène

2015 : "Promis, juré, crashé" > en savoir plus sur cette pièce
Pièce créée le 14 février 2015 à EXIREUIL par les ArtScène


En tant que Metteur en scène (Les ArtScène) :

2018 : Quand la Chine téléphonera (Patricia Levrey)
2016 : Le casse (Jérôme Vuittenez)
2015 : Promis, juré, crashé (SteF Russeil)
2014 : Y'a pas de raison (R. Bruneau)
2013 : Maman y'a papa qui bouge encore (René Bruneau)
2012 : La vie de chantier (Dany Boon)
2011 : Presse Pipole (O. Lejeune)
2010 : Toc toc (Laurent Baffie)


En tant que Comédien (Les ArtScène) :

2018 : Quand la Chine téléphonera (P. Levrey) : Paulo
2014 : Y'a pas de raison (R. Bruneau) : Christofor
2013 : Maman y'a papa qui bouge encore (R. Bruneau) : Le stagiaire
2011 : Presse Pipole (O. Lejeune) : Luigi le paparazzo
2009 : La soupière (Robert Lamoureux) : Paul
2009 : Auprès de ma blonde (JM Besson) : L'inséminateur
2008 : Kilt ou double (Stéphan Patrick) : Lady Gladys Mackintosh
2007 : J'y suis, j'y reste (Vincy et Valmy) : Hubert
2006 : Tout bascule (Olivier Lejeune) : Jacques Lasségué
2005 : Les têtes à claque (René Bruneau) : Jasebond
2004 : Toi plus égal ma soeur
2004 : Myopie (Jean Michel Besson) : Le Baptiste
2003 : James (Jean-Philipe Decrème) : Le cambrioleur
2001 : Un pyjama pour six (Marc Camoletti) : Le plombier
2000 : Les parasites sont parmi nous (Yvon Taburet) : M. le maire